Michel DURAND / Bulletin n° 54

Reportons-nous 130 années en arrière... Bien avant la première guerre mondiale, il apparaissait qu'on ne pouvait raisonnablement prétendre continuer à dissocier le Commerce qui distribue les biens et l'Industrie qui les crée. Après la création des Grands Corps de l'État (Mines, Ponts…), s'amorça une certaine révolution industrielle. Arriva l'Exposition universelle de 1889 avec sa galerie des machines sur le Champ de Mars. Celle-ci fit connaître aux visiteurs la fée électricité dont les bienfaits n'étaient encore que peu répandus. Très vite cette nouvelle science intéressa, les noms de Watt et d'Edison devinrent aussi familiers que celui de Ford.

Le XVème arrondissement a été à la pointe du progrès dans le domaine de l'enseignement des techniques se rapportant à l'électricité, ayant abrité en son sein d'une part la première école française d'électricité qui a donné naissance à Supélec, et d'autre part deux remarquables écoles supérieures d'ingénieurs, l'école Violet et l'école Breguet ; c'est de cette dernière qu'il va être question dans cet article.