L'ÉMIGRATION GÉORGIENNE DANS LE XVème ARRONDISSEMENT
 

(Dimitri VICHENEY/Bulletin n° 47)

 

Comme on le sait, la Révolution bolchevique de 1917 a provoqué un exode massif de Russes vers l'étranger et surtout vers la France et le XVème arrondissement de Paris. Or, ce mouvement migratoire a également touché d'autres peuples de l'ex-Empire des Tsars, tels que les Géorgiens. Grâce à la création d'une organisation unifiée dite "Association géorgienne en France", ces exilés ont pu développer d'intenses activités caritatives, sportives et artistiques (troupes de danseurs et musiciens de Ramine Daskidachvili ou d'Ethery Pagava pour le XVème arrondissement), ceci sans oublier la création d'une église dédiée à sainte Nino, évangélisatrice de la Géorgie, et située actuellement au 6 rue de la Rosière, dans le XVème. N'omettons pas le centre actif de rencontres (fréquenté notamment par le cinéaste Otar Iosselani et l'ancien ministre Louis Mexandeau) que fut le restaurant "la Toison d'or", au 29 rue Castagnary. Ce pittoresque établissement était tenu pas deux Géorgiens, les frères Antadze, dont l'un fut pilote dans l'aviation militaire russe pendant la guerre de 1914/18.

Facade du restaurant "la Toison d'or" dans les années 1980 (coll. Antadze)