L'attaque du camp de Grenelle (23 fructidor an IV) et l'affaire du Soleil d'Or

(Jacques Couvreur/Bulletin n° 20)



Le complot fomenté par d'anciens jacobins extrémistes dont la phase initiale devait se dérouler à Vaugirard et à Grenelle ne visait rien moins que, après avoir rallié au préalable les troupes du Camp de Grenelle, à renverser le Directoire qui siégeait au Luxembourg. En septembre 1796, onze mois après l'installation de ce gouvernement, le mécontentement était général dans un contexte de désastre économique avec effondrement de la valeur de l'assignat, instabilité politique, crise sociale et misère. Il était exploité par les tenants de '"la constitution de 93" qui n'avait jamais été appliquée. Ce mécontentement avait favorisé "la conspiration des Egaux" ou "babouvisme" du nom de son promoteur, Gracchus Babeuf, démantelée en mai.
Cette fois les conspirateurs avaient tenté d'infiltrer les troupes du camp de Grenelle pour se les concilier. Ces troupes comportaient 10 000 hommes chargés de la sécurité à Paris et de la protection du Directoire et dont le camp était bordé par la Seine, au nord par le mur d'octroi et séparé de Vaugirard par une vaste zone de terrains maraîchers ou incultes. 
La conspiration fut un véritable prolongement du complot de Babeuf. Elle était animée par d'anciens officiers, des artisans et des boutiquiers. Ils s'étaient donnés rendez-vous le matin du 23 fructidor (9 septembre) à l'auberge du Soleil d'Or, grande rue de Vaugirard. De nouveaux groupes arrivèrent dans la journée et le soir une grande effervescence régnait dans et autour de l'auberge. Elle attira l'attention des gardiens du Luxembourg. Un groupe de reconnaissance fut dépêché qui dut se replier devant l'importance de l'attroupement. Dans la soirée les insurgés tentèrent d'investir le camp mais ils furent dispersés par une charge vigoureuse et inattendue de dragons. Des tentatives d'occupation des Invalides et de l'École militaire échouèrent également. Le reste de la nuit et le lendemain furent marqués par une gigantesque chasse à l'homme qui aboutit à l'arrestation de 132 individus. Ils comparurent devant un tribunal militaire. Trente trois furent condamnés à mort dont trente furent fusillés dans le camp de Grenelle.

L'ancien cabaret du Soleil d'Or au début du XXe siècle (coll. SHA XVème)