L'HÔPITAL-ÉCOLE HOMÉOPATHIQUE SAINT-JACQUES

(Michel DEBONNE/Bulletin n° 6)

En mars 1870, la Société Homéopathique de France diligente une commission afin de trouver un local à but hospitalier, dans le quartier de la Faculté de Médecine, afin d'y enseigner l'homéopathie et d'y traiter les malades selon les préceptes de cette méthode. Le local est trouvé au 282 rue Saint-Jacques, et prend alors le nom de "Maison Saint-Jacques" puis, après la guerre de 1870, celui d' "Hôpital Homéopathique Saint-Jacques", établissement gratuit et vivant des dons des médecins et de quelques patients aisés. Mais les locaux s'avèrent vite trop étroits ; un terrain est acquis à la hauteur du 227 rue de Vaugirard, le long de la ruelle Volontaire. Le 22 mars 1883 est inauguré le nouvel Hôpital Homéopathique Saint-Jacques, au 35-37 rue des Volontaires. Après bien des bouleversements, et surtout grâce surtout à plusieurs dons et legs d'importance (en particuliers ceux de Mlle de Reinach en 1926 et de Mme Brousseau en 1960), l'hôpital recouvre aujourd'hui de multiples activités : dispensaire (homéopathique et allopathique), hôpital médical et chirurgical, imagerie médicale, laboratoire d'analyses, kinésithérapie, acupuncture, etc...

facade de l'hôpital Saint-Jacques vers 1900

(doc. Hôpital Saint-jacques)

facade de l'hôpital Saint-Jacques vers 1980

(doc. Hôpital Saint-jacques)