LA MAIRIE DU XVème ARRONDISSEMENT ET SES ABORDS

François de BÉRU (bulletins n° 44 & 45)


 

La mairie du XVème arrondissement (1876) fait partie d’un vaste mouvement de modernisation des édifices municipaux, consécutif au rattachement à la ville de Paris des communes limitrophes, dont faisaient partie Vaugirard et Grenelle (1860). L’ancienne mairie (1831), qui fut à la fois la dernière de l’ancienne commune de Vaugirard et la première du XVème arrondissement, occupait un modeste local, situé à l’angle de la rue de Vaugirard et de l’actuelle place Adolphe-Chérioux. Celle-ci était déjà agrémentée d’un jardin public, le square de Vaugirard, inauguré en 1896.
L’édifice municipal actuel, sobrement décoré, est dû à Désiré Devrez. Il est le résultat d’avant-projets successifs et comportait, à l’origine, deux ailes basses. L’ornementation est concentrée sur la salle des mariages, ornée de peintures de Ferdinand Humbert et Pierre Lagarde (1886).
En 1889, on fit appel à Emile Vaudremer pour édifier, en face de la mairie, un bâtiment pour abriter une salle des fêtes. Situé au 154 rue Lecourbe, il sert aujourd’hui de tribunal d’instance et de bibliothèque municipale. Enfin, dans les années 1920, la mairie fut agrandie par Léon Jaussely, pour répondre aux besoins des services municipaux, et accueillir une grande salle des fêtes. Décorée par Henri Rapin et Octave Guillonnet, cette salle fut inaugurée en l929 et représente l’un des plus grands décors Art Déco issu d’une commande publique.

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’autre côté du parvis de la mairie, le monument aux morts, dû à Charles Yrondy, particulièrement imposant et original, a été inauguré en 1934 dans un climat politique extrêmement tendu, décrit en détail par la presse de l’époque :