LAVOIRS ET BLANCHISSERIES DES BORD DE SEINE

(Sylvie DESCAVES / Bulletin n° 47)


 

 

L'entretien du linge est depuis des temps immémoriaux confié aux femmes. Qu'elles soient laveuses de métier et rémunérées pour leur travail ou bien paysannes devant entretenir le linge familial - et parfois participer aux grandes lessives - elles se retrouvaient, aux points d'eau, au bord des ruisseaux, rivières ou fleuves ou aux lavoirs. 
La situation de la plaine de Grenelle, en bord de Seine, constitua longtemps un lieu privilégié pour le blanchissage du linge.

Bateau-lavoir près du pont de Grenelle vers 1910 (coll. part.)

Grand Lavoir des Morillons, 5 rue Guillaume Laplagne, vers 1895 (SHA15, fonds Chérioux)