LES KIOSQUES À MUSIQUE DU XVème ARRONDISSEMENT

 

(Geneviève MERCIER/bulletin n° 52)

 

Les kiosques à musique qui ornent aujourd’hui nos places et nos jardins publics ont été, dans leur grande majorité, édifiés sous la IIIe République (1870-1914), mais les premiers datent du Second Empire (1852-1870), implantés dans l’Est où étaient stationnées de nombreuses garnisons et dans la région de Pau où les Anglais fortunés passaient l'hiver et tentaient de combattre la tuberculose, fléau du moment.

Le mot "kiosque" est dérivé du mot turc "kiouchk" qui au milieu du XVIIe siècle désignait un pavillon de jardin ouvert de tous côtés. Au XXe siècle, la définition du kiosque donnée par les textes officiels est "abri ouvert de plan centré, formé d’un toit porté par de légers supports" (annexe 1 à l’arrêté du 18 juillet 1984 relatif au vocabulaire de l’urbanisme et du logement).

Kiosque_Chérioux_1993.jpg

 Kojiro Akagi, le kiosque du square Chérioux,

1993, Paris au jour le jour, éditions Martelle.