Le XVème dans la littérature : l'affaire Sylvie Paul, par Jean Prasteau

Philippe Virat / Bulletin n° 59

En quatrième de couverture du livre de Jean Prasteau L’affaire Sylvie Paul, la présentation reproduite ci-après nous incite à suivre de bout en bout cette sordide et véritable histoire qui fit la "une" de plusieurs journaux, quotidiens et hebdomadaires. Certes cet ouvrage n’est pas de la haute littérature, comme nous avons pu vous en proposer quelques exemples dans des bulletins passés (Hugo, Château-briand, Romains, Huysmans, Orwell…), mais le tableau que nous brosse l’auteur de ce coin misérable de l’arrondissement reflète l’exacte réalité de ce qu’il fut dans les années 50/60 (témoignage personnel). Nous ne retiendrons que les passages significatifs du secteur Cambronne - Croix-Nivert, où la rue Neuve-du-Théâtre, maintenant disparue, fut au centre de cette affaire.

Capture d’écran 2022-09-09 à 17.00.49.png

Coupure du journal Paris-Presse l’Intransigeant du 10 décembre 1954

Capture d’écran 2022-09-09 à 17.05.51.png

La rue Neuve-du-Théâtre vue par le peinte japonais Kogiro Akagi. Ce tableau a été réalisé sensiblement au moment des faits, ou peu après (en témoigne l’inscription « à bas Bourguiba » sur le pignon de la maison d’angle). L’hôtel du Théâtre est le petit immeuble de trois étages au milieu de la rue.