UNE RUE AU FIL DU TEMPS : LA RUE DES FAVORITES

Jacques COUVREUR/Bulletin n° 40



L'entrée de cette voie qui s'ouvre au 271 rue de Vaugirard, était encore marquée au début du XXe siècle par une arcade surmontée d'un logement. Connue d'abord sous le nom de passage des Favorites du fait de l'implantation, sur son côté impair, de l'accès d'un dépôt des omnibus de ce nom (1828-1859), elle fut longtemps un chemin champêtre puis une venelle insalubre, et ce n'est qu'en 1925 qu'elle fut officiellement prolongée jusqu'à la place d'Alleray et reconnue comme rue sous son nom actuel.
L'histoire de son urbanisation est intéressante, marquée notamment par la création sur le site  de nombreuses entreprises dont certaines, très célèbres, eurent un destin national, ou même international, comme la Manufacture d'aérostats de Guy Lachambre, si importante dans l'histoire de l'aéronautique (1875-1913), d'autres, dans le domaine de l'art, comme les ateliers de céramique de Théodore Deck ou de joaillerie avec Arthus-Bertrand.
L'histoire de la rue des Favorites, qui s'étend sur deux siècles, peut contribuer à faire connaître un précieux patrimoine qu'il convient de  préserver.

favorites.jpg

Entrée du passage des Favorites, rue de Vaugirard, en 1929 (dessin de P. J. Poitevin)