A L'OMBRE DE PASTEUR, LA CITÉ FALGUIÈRE

  
(Jacques Mauve & Michel Debonne/Bulletin n° 8)

 

Le sculpteur Jules-Ernest Bouillot, praticien de Falguière, avait eu l'idée de faire construire des ateliers pour les louer, à prix modique, à des artistes peu fortunés. En 1861, il achète un terrain rue du chemin des Fourneaux, à charge pour lui d'y établir une impasse fermée sur la rue par une grille en bois. Bouillot commence à faire construire les ateliers dès la fin du siège de Paris, dans cette impasse qui porte alors le nom de l'ancienne propriétaire, Frémin. Les acquéreurs des autres lots cédés par la veuve Frémin se lancent à leur tour dans l'aventure. Quelques années plus tard, l'impasse prende le nom de cité des Fourneaux ; elle est accolée aux locaux récents de l'Institut Pasteur qui surmonte les lieux de sa haute cheminée. Cette impasse s'ouvre entre les n° 72 et 74 de la rue des Fourneaux, qui deviendra en 1901 la rue Falguière. Trait d'union entre Montparnasse et la Ruche, la cité Falguière attire des artistes qui font le va-et-vient entre ces pôles d'attraction. On y rencontre ainsi simultanément ou successivement ModiglianiBrancusiSoutineFoujita... san oublier Gauguin qui s'installe en 1877 à l'entrée de la cité. Les artistes se succèdent ainsi au cours du XXe siècle ; mais les bulldozers des promoteurs ont commencé à raser les ateliers dans les années 1960. Seuls rescapés, ceux des n° 9 et 11 qui ont peu changé d'aspect au cours des décennies, et qui abritent toujours peintres ou sculpteurs. On pouvait y rencontrer encore en 1996 Simone Delahaye, veuve du peintre Marcel Delahaye, le "dernier des grands fauves" comme l'avaient baptisé ses amis du Salon des Indépendants, et qui avait là son atelier depuis 1939. L'association "Les amis de la cité Falguière", présidée en 1996 par Jacques Mauve, lorsqu'a été écrit cet article, et qui tente de préserver le site, présente régulièrement des dossiers auprès des ministères consernés afin d'obtenir la reconnaissance de patrimoine culturel et historique.

Les ateliers de la cité Falguière,

peinture de Chaïm Soutine