NOS TRANSPORTS PUBLICS PENDANT LA GRANDE GUERRE

(Dimitri VICHENEY/Bulletin n° 46)

 

L'une des conséquences de la guerre de 14/18 fut la désorganisation pour partie des transports publics urbains de Paris et de sa banlieue. En effet, ce conflit a été total, mobilisant tous les hommes valides, et l'armée eut besoin de tous les véhicules disponibles pour le transport des troupes. Il en est résulté que tous les autobus parisiens furent réquisitionnés par l'armée (douze lignes dans le XVème arrondissement). Heureusement, la capitale disposait alors du métro naissant (trois lignes dans le XVème) et d'un réseau très dense de tramways non encore supprimé (onze lignes dans le XVème). Cette situation permit d'atténuer les inconvénients résultant de la disparition des autobus et de permettre aux Parisiens (hommes âgés et femmes) de travailler et de participer à l'effort de guerre.

Départ des premières voitures de la CGO le 3/8/14

Train de la CGO pour le transport des munitions

et du materiel de guerre