LES "CINQ MARTYRS DU LYCÉE BUFFON"

(Gérard POIRON/Bulletin n° 16)

Le 8 février 1943, avenue de la Porte de Sèvres, dans un stand de tir transformé en lieu d'exécution, cinq très jeunes gens étaient fusillés par la Gestapo. Connus sous le nom des "cinq martyrs du lycée Buffon", ils s'appelaient jean Arthus, Jacques Baudry, Pierre Benoît, Pierre Grelot et Lucien Legros. Ils luttèrent contre l'oppression des envahisseurs, commirent des attentats contre des officiers allemands; tireurs novices, aucun de ces jeunes ne blessa grièvement son adversaire. Après "l'affaire de la rue de Buci" du 31 mai 1942 où il y eut deux morts, ils furent arrêtés, excepté Benoît qui lui, le sera en août 1942. Ils furent condamnés à mort par un tribunal militaire allemand. Leurs noms figurent parmi ceux des 160 fusillés, sur une plaque commémorative scellée sur un muret, avenue de la porte de Sèvres.