LES BOUTIQUES DU XVème ARRONDISSEMENT :

DEVANTURES ET DÉCORS ANCIENS DISPARUS DEPUIS 1950

François de BÉRU/Bulletin n° 55

 

Malgré les démolitions et les vagues de modernisation successives, le XVème arrondissement possède encore de nombreux témoignages de boutiques qui ont conservé leur devanture ou leur décor intérieur d’origine, bien qu’ils ne bénéficient pas tous de mesures de protection.

Un très grand nombre de disparitions de décors eut lieu avant 1950. On peut s’en rendre compte, mais de manière empirique, grâce aux cartes postales publiées avant 1914, qui montrent l’état des décors antérieur aux transformations intervenues entre les deux guerres.

Pour la période postérieure à 1950, nous disposons heureusement d’enquêtes systématiques sur les boutiques anciennes dignes d’intérêt. Elles ont été menées, après 1945, par le Musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP), et ont abouti à la constitution de deux fonds d’archives photographiques, qui s’ajoutent aux travaux scientifiques réalisés parallèlement par les services du ministère de la Culture. Les planches qui sont présentées ici proviennent de l'article référencé.

Charcuterie, 41 rue de la Croix-Nivert, vers 1975, photo Claude Faivre (archives MUCEM).

Charcuterie 137 rue Saint-Charles, 1949

Bal, 189 rue de Vaugirard, 1949