FRANCOIS BONVIN (1817-1887) 
enfant de Vaugirard, maître de la peinture réaliste 


(Philippe VIRAT/Bulletin n° 9)

François Bonvin était l'un des fils du "père Bonvin", grande figure de Vaugirard (dont il fut garde-champêtre et où il tenait un cabaret réputé).
Malgré les importantes difficultés financières familiales, il put entreprendre des études de dessin, et s'adonna ensuite avec passion à la peinture; il fit son "premier salon" en 1847. Peintre de genre, réaliste, spécialiste de natures mortes, il fut l'ami de Courbet, de Daubigny, de Millet, de Fantin-Latour et, dans un autre registre, de Nadar. Il fut considéré par beaucoup comme "le nouveau Chardin". Il mourut cependant dans la misère à Saint-Germain en Laye le 19 décembre 1887. Le XVèmearrondissement a ouvert une rue à son nom en 1891. Ses oeuvres atteignent maintenant des sommes importantes dans les ventes publiques. Certaines sont éparpillées dans plusieurs musées français (dont le musée d'Orsay à Paris, à côté des tableaux de Courbet) mais le plus grand nombre se trouve aux Etats-Unis et au Canada.